HMS : Huawei peut-il vivre sans Google ?

19 mai 2019… Une date qui restera à jamais gravée dans la mémoire de nombreux technophiles. Ainsi, c’est à cette date que le cher Président Trump décide de mettre Huawei sur une liste ‘noire’ empêchant le constructeur chinois de commercer avec des entreprises américaines. Dès lors, c’est à cette date que tous les nouveaux appareils de la marque Chinoise se voient privés des services Google.

Alors, lorsque cette information tombe, on se pose à ce moment là pleins de questions. Que va t’il advenir de la marque ? Les smartphones et tablettes Huawei vont t’ils être privés d’Android ? La marque va t’elle s’éteindre ?

Autant de questions qui vont obliger Huawei à créer son propre écosystème, sous Android OpenSource. De fait, Android est avant tout un système d’exploitation Open Source, Google ne faisant que rajouter ses services NDLR.

Un pari risqué, ambitieux mais est-ce viable quand on voit qu’il a fallu tellement de temps pour que toutes les applications que nous utilisions au quotidien soient répertoriées sur le Google Play Store et surtout, est-ce que les utilisateurs ne vont pas prendre peur et donc délaisser Huawei ?

Allez, c’est parti, laissez-moi vous présenter tout cela et répondre à vos interrogations.

Le décret Trump

Alors, tout d’abord, il faut en effet commencer par ce qu’il s’est passé. En mai 2019, le président Américain Trump, place Huawei et ZTE sur une liste noire. Mais en quoi consiste cette liste noire nous direz-vous ? Alors, il s’agit d’un document stipulant que certaines entreprises et particulièrement chinoises (c’est important de le préciser), présentent un risque pour la sécurité intérieure du pays. Une liste  qui interdit toute entreprise américaine à commercer avec les entreprises spécifiées sur cette liste. sous peine d’injonctions et de condamnations pour l’entreprise américaine qui ne tiendrait pas compte de cette interdiction.

En effet, Trump prétend que certaines sociétés chinoises travaillent et espionnent les utilisateurs pour le compte du gouvernement de Pékin. Alors, nous referons pas le débat ici mais aucune preuve avancée n’a jusqu’à présent été prouvée. Mais voici que Huawei et ZTE se voient dans l’impossibilité de commercer avec des sociétés américaines. Alors, Au départ cela a un effet limité.

En effet, car à coup de dérogation, les principaux constructeurs chinois pourront continuer à travailler avec certaines entreprises US. Mais toute bonne chose à une fin et vers la fin de l’été 2019, tout se bloque. Ainsi, Huawei notamment ne peut plus distribuer Google et ses services sur ses nouveaux appareils à venir (en ligne de mire le Mate 30 Pro et les futurs P40).

Par ailleurs, il ne peut plus se fournir chez les fabricants de semi-conducteurs SMC etc. Bref, un coup dur pour le constructeur chinois dont beaucoup avancent la mort prématurée. Huawei qui est du deuxième constructeur de smartphone (rien que ça).

Le coup de poker gagnant ?

Malgré toute cette histoire, Huawei va miser sur un coup de poker. Ainsi, c’est l’heure de mettre son store « Appgallery » en avant !  C’est bien beau me direz vous, ce store d’applications existe déjà depuis un moment sur les appareils de la marque. Par ailleurs, d’autres marques comme Samsung et consorts s’essaient déjà à ce jeu mais ces marques ne sont pas privées du PlayStore. Donc l’impact est moins important si les utilisateurs ne l’utilisent pas.

Huawei quant à lui n’a plus d’autres choix, tout doit passer par l’Appgallery ! Ainsi, S’en suivent des campagnes de publicités intensives ! Mais est-ce que cela sera suffisant pour continuer à conserver ses clients ?

Effectivement, car pour continuer à rester avec un appareil de la marque, il faut pouvoir utiliser ses applications comme si de rien n’était. Huawei le comprend et tente d’étoffer au maximum son catalogue d’applications que cela soit avec des alternatives ou alors en travaillant d’arrache-pied avec les développeurs pour que ceux-ci publient leur applications sur le store chinois.

Car qui dit absence des services Google dit forcément absence de Maps, Gmail, Play Store, mais aussi les API nécessaire dans certains cas pour accéder au services de contrôle de Google.

Mais le travail va être long, du moins c’est ce qu’on croit et quelques mois plus tard, il ne manque que certaines applications que j’utilisais (à savoir principalement mes applis bancaires).

Phone Clone

Voilà maintenant que le Mate 30 Pro pointe le bout de son nez et Huawei lance son P40. Ainsi, il faut que la transition entre un ancien appareil et ceux-ci se fasse en douceur alors comment procéder ? Huawei met donc à disposition un logiciel appelé Phone Clone. Voilà déjà un bon moment que le logiciel est sorti et nous lui avons même consacré un dossier. Un logiciel qui permet de faire la transition de n’importe quel smartphone (même un iPhone) vers son nouveau smartphone (Un Huawei de préférence).

A relire : Phone Clone ou Comment dupliquer tout le contenu de son smartphone ?

Un nom assez évocateur qui a pour but de transférer vos documents, messages, photos et applications de votre ancien appareils vers les nouveaux smartphones de la marque mais je vous vois déjà venir… Qu’en est t’il de mes applications Google ?

Et bien oui, celles-ci ne se copient pas, adieu donc Google Maps, Youtube, Google Photos etc..

Mais tout n’est pas perdu car après avoir transféré vos anciennes données, Huawei a un autre tour dans son sac..

Petal Search, la solution ultime ?

Tel un guerrier, Huawei continue, persiste et annonce une application mystère dénommée Petal Search. Personne ne sait rien de cette application et Huawei ne dévoile rien avant sa sortie et c’est à ce moment là que le constructeur frappe un énorme coup !

Petal Search est en fait un métamoteur de recherche qui va aller rechercher sur tous les stores alternatifs et/ou les sites officiels, l’application que vous recherchez et vous proposer de l’installer !

Vous allez trouver tout, Netflix, Amazon Prime Video, Spotify, et même les applications Google (Maps, Drive etc) ! Mais attention, pour ces dernières et pour certaines vous serez confrontés à un problème.. les services Google !

En effet, certaines applications utilisent certaines API (instructions) des services Google comme Maps intégré dans des applications de commande en ligne de nourriture.. Vous vous heurterez donc à un crash ou alors, certaines applications se lanceront et fonctionneront, c’est assez aléatoire !

Il faut donc essayer au cas par cas mais c’est une solution géniale que Huawei nous livre et qui permet de patienter que les développeurs sortent leurs apps sur l’Appgallery avec les Huawei Mobile Services !

Conclusion et plus

Vous l’aurez donc compris, Huawei met tout en œuvre pour que nous, utilisateurs, puissions continuer à utiliser ses appareils sans trop d’accrocs. Même si cela n’est pas encore parfait, on peut tout à fait s’en sortir sans les services Google et pour les apps manquantes et/ou incomplètes, cela n’est qu’une question de temps.

De plus en plus de développeurs rejoignent l’expérience et des annonces sont faites chaque jours donc n’ayez pas peur, les nouveaux appareils de la marque sont tout à fait utilisables et ce ne sont pas les alternatives qui manquent.

Et si vraiment, pour les plus courageux d’entre vous, vous vouliez absolument utiliser les services Google, sachez qu’avec quelques bidouilles, il est possible d’installer ceux-ci mais pour cela, je vous laisse effectuer une recherche sur le web 😉

 

Galerie photo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.