Vivo dans le collimateur de l’Inde.

Vivo office

Le constructeur chinois Vivo doit faire face à des suspicions de la part de l’état indien qui s’est intéressé d’un peu plus prêt à la société au point de saisir 59,4 millions $ à la société, sur 119 comptes bancaires.

Cette enquête fait suite à des suspicions de blanchiment d’argent de la part de Vivo sur le territoire indien selon son service « Enforcement Directorate » (ED) qui a pour objectif de faire appliquer la loi et surveiller les fraudes.

Vivo coupable pour l’état indien ?

De fait, cette action qu’a opérée l’état indien sur la société Vivo a fait état d’une action sur pas moins de 48 bureaux de l’entreprise. Ce qui a permis à l’ED de bloquer pas moins de 59,4 millions $ à la société, sur 119 comptes bancaires.

Une action d’envergure qui n’est pas passée inaperçue aux yeux des dirigeants chinois qui s’ils sont contre la fraude et qui possèdent une politique assez dure à ce sujet regrette qu’une fois de plus l’état indien se soit intéressé de nouveau à une société chinoise.

En effet, il y a quelque temps, l’ED s’était intéressé à Xiaomi. En outre, l’état indien a décidé d’adopter une politique plus stricte à l’encontre des applications chinoises qu’utilisent ses citoyens. On parle ici notamment d’application comme TikTok et d’autres. Pour l’état indien, celles-ci pourraient être des failles de sécurité et la fuite de données personnelles vers l’entreprise chinoise. Pour rappel, c’était notamment une des directives invoquées par les États-Unis à l’encontre de TikTok sur son territoire.

Tension politique en perspective ?

De son côté, Wang Xiaojian, représentant de l’ambassade de Chine en Inde, a souligné que ces « enquêtes fréquentes » sur les entreprises chinoises perturbent les activités commerciales normales et nuisent à la bonne volonté, et entravent également l’amélioration de l’environnement des affaires en Inde et refroidissent la confiance et la volonté d’investir et d’opérer dans le pays.

Faudrait-il s’attendre à une nouvelle guerre diplomatique entre l’Inde et la Chine comme c’est le cas entre la Chine et les États-Unis ?

Soyez le premier à laisser un commentaire commenter "Vivo dans le collimateur de l’Inde."

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.