Test : TicWatch PRO 3 ULTRA GPS

Installation / Configuration.

Une brève présentation de Wear OS by Google qui est le système d’exploitation qui va permettre de tirer partie du potentiel de la technologie.

Anciennement nommé « Android Wear », il s’agit d’un système Android créé en 2014 par un consortium de grandes marques pour faire fonctionner les technologies mobiles.

Les constructeurs sont les suivants : Asus, Broadcom, Fossil, HTC, Intel, LG, MediaTek, Imagination Technologies, Motorola, Qualcomm et Samsung.

Wear OS by Google est donc un système mature qui va permettre à la Ticwatch de s’exprimer.

 

Description

La montre est dotée de 2 boutons, situés sur la tranche droite de la montre, du trou de Reset situé entre les deux boutons, d’une couronne qui, contrairement à une Samsung Gear par exemple, est fixe et n’a aucune utilité fonctionnelle et d’un bracelet marron en caoutchouc fluoré interchangeable.

L’écran est décomposé en 2 « surfaces ». La première visible est un écran FSTN qui ne va faire apparaitre que les informations minimales dans un mode proche du monochrome.

Ca peut paraitre, à première vue, déroutant mais à l’usage c’est très confortable et permet un gain de consommation exceptionnel. Même en plein soleil on voit parfaitement les informations.

Un clic sur un des boutons va activer l’écran AMOLED qui va laisser apparaitre un éclat de couleurs qui peuvent être très intenses selon le cadran choisi. L’application Pujie Black qui coûte environ 1,5€ permet de personnaliser le cadran. Un système d’abonnement permet d’accéder à un nombre très conséquent de cadrans. Une période d’essai de 15 jours vous permettra toutefois d’en télécharger un bon nombre gratuitement.

Sans cette application, il y a quand même 39 cadrans qui sont proposés par défaut. Ils sont plutôt sympa mais ne proposent rien de très original.

Au dos de la montre apparaissent les différents capteurs dont celui de mesure cardiaque ainsi que le connecteur aimanté de chargement à 4 broches (propriétaire)

La tranche gauche est dédiée au micro et haut parleur d’une qualité correct et qui peut faire le job si nécessaire.

Paramétrage

Tout le paramétrage va alors se passer par la surface tactile et les 2 boutons qui se trouvent sur la tranche droite de la montre.

L’installation, comme dans la majorité des systèmes Android, est relativement identique sur toutes les technologies (smartphone, montre, etc)

Après avoir choisi la langue et les différents paramètres régionaux il faut l’appairer via le bluetooth au smartphone. Le bouton Suivant est ton ami jusqu’à l’arrivée sur l’écran principal où l’heure apparait enfin.

Sur le smartphone :

Installer les applications Wear OS by Google et Mobvoi.

Mobvoi permettra de gérer toute la partie santé grâce aux capteurs de la montre. Couplé à Google Fit, qui peut recueillir des informations d’autres systèmes, ça devient intéressant.

Wear OS by Google va permettre d’accéder, entre autres, aux paramètres de notification, au choix des cadrans proposés par défaut, à la configuration de l’activation permanente de l’écran AMOLED, etc.

Sur la montre :

Un appui court sur le bouton du haut permet, par défaut, de faire apparaitre l’écran couleur AMOLED avec le thème choisi. Un nouvel appui, dans les quelques secondes, fera apparaitre un équivalent Android de la liste des applications. Le Playstore étant de la partie, on pourra ajouter aisément de nouvelles applications.

Un appui long fera apparaitre Google Assistant qui présente alors un vrai intérêt pour ce type de technologie. La dictée vocale est quasi nécessaire sur une montre où il est très compliqué de taper des caractères. Le micro réagit bien, la reconnaissance est très bonne et le temps de réponse excellent.

Un appui court sur le bouton du bas amène au même écran AMOLED. Un second appui chargera la liste des programmes sportifs qui permettront un suivi précis des efforts.

Un appui long va faire apparaitre un menu permettant de redémarrer ou arrêter la montre, d’activer le mode SOS en cas d’urgence, le mode ESSENTIEL qui permettra une autonomie de plus de 30 jours en n’affichant que les informations strictement essentielles.

Petite précision, la montre résiste à une immersion dans l’eau, pas plus d’un mètre pendant 30 minutes grâce à la certification IP68.

Bien sûr la fonctionnalité de chaque bouton est personnalisable mais à l’usage, le mode par défaut semble adapté aux usages les plus courants.

 

 

À propos de l'auteur

Lionel G.
Lionel fait partie de notre équipe depuis plusieurs années. Il apporte son expertise et ses compétences pour la rédaction des divers tests. Issu du monde de l'informatique, ce gestionnaire réseau d'entreprise n'a de cesse de découvrir et s'intéresser à toutes les dernières nouveautés et pas seulement au cœur même de l'informatique.

Soyez le premier à laisser un commentaire commenter "Test : TicWatch PRO 3 ULTRA GPS"

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.