Test : THERMOMIX TM5 + Cook-Key.

Test / Utilisation.

Utilisation.

Après avoir raccordé le TM5 à la prise électrique, il suffit d’appuyer quelques secondes sur la molette pour voir le message d’accueil sur l’écran tactile. Suivent alors les instructions de prudence, normes de sécurité, etc.

L’appareil est prêt pour la première recette (sans la Cook-Key pour le moment).

L’écran du TM5 étant un peu trop petit à mon goût, je préfère télécharger une application Android lambda qui me permettra de sélectionner plus facilement le type de recette en fonction de quelques critères. Il faut savoir que je découvre le TM5 en même temps que vous.

Je choisi donc de me faire un risotto et me créé une liste des courses pour filer au commerce du coin (le Thermomix n’automatise pas encore l’étape de faire les courses ;))

De retour, je dispose quelques bols sur le plan de travail dans lesquels je dispose l’ail, les oignons, etc pour faciliter la suite des opérations. Il ne me restera alors plus qu’à verser les éléments au moment ou l’application me le demandera (pas encore le TM5 puisque je n’ai pas encore connecté la Cook-Key).

Pour le moment je me familiarise avec le TM5 uniquement pour mieux comprendre l’intérêt de la Cook-Key par la suite.

C’est parti, je suis les instructions pas à pas.

Chaque instruction se décompose de la façon suivante : Temps, Température, Vitesse (voir écran ci-dessus).
Éventuellement inversion du sens de rotation des lames pour ne pas couper mais juste mélanger.

Petite parenthèse, sous l’écran se trouvent 4 pictogrammes également tactiles qui permettent de retourner au menu d’accueil, de sélectionner la balance, de sélectionner les modes Turbo/Pétrin et le dernier pour inverser le sens de rotation des lames. Parenthèse fermée.

Je passe donc les écrans un à un en mettant les ingrédients et en sélectionnant les paramètres au fil de la recette.
30mn plus tard, mon risotto au pesto d’épinards et basilic aux pignons et prêt !

C’est uniquement à ce moment que j’ai conscience de la puissance de ces robots.
Je viens de faire un risotto PARFAIT sans même m’en rendre compte.

Même si l’application Android, non officielle, que j’ai téléchargée (qui respecte les menus d’affichage du TM5) m’a permis de réaliser assez facilement la recette, il faut avouer que le moindre appel ou intervention sur le téléphone peut faire perdre le fil. C’est évidemment ce qui s’est passé à plusieurs reprises 🙂

Et c’est là que la Cook-Key prend toute sa place.

Elle permet de sélectionner les recettes sur le site, à partir d’une tablette, un PC ou autre, et de l’envoyer sur le TM5. Enfin plus exactement de l’enregistrer dans les favoris qui seront accessibles à partir du menu idoine du TM5.

Le site permet également de préparer la liste des courses et çà c’est vraiment bien.

Pour la préparation elle-même, il suffira alors de suivre toutes les opérations directement sur le Thermomix et, là, on est au top de l’optimisation 🙂

On peut donc dire que la combinaison TM5 + Cook-Key (avec son abonnement), permettant d’avoir accès à environ 4 000 recettes, est une combinaison gagnante pour qui aime découvrir de nouveaux plats.

 

Soyez le premier à laisser un commentaire commenter "Test : THERMOMIX TM5 + Cook-Key."

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.