Test : Sony Xperia 1II.

Installation / Configuration.

L’installation du smartphone devient de plus en plus standardisée, on se connecte à son compte Google, on connecte le Wifi, on choisit un mode de sécurité et c’est réglé. Les dernières versions d’Android intègrent de plus en plus de fonctionnalités intéressantes. Les fabriquant se doivent d’être créatifs pour proposer une surcouche à la fois intéressante, riche et légère. Sur ce modèle, Sony peut se permettre, vue les performances annoncés, il faut se donner les moyens pour mettre ce smartphone en difficulté.

La prise en main du smartphone est plutôt agréable malgré sa grande taille, on peut l’utiliser à une main grâce au mode spécifique proposé par la fabriquant. d’une tape sur le côté du smartphone, on peut le faire basculer en mode « utilisation à une main » ce qui est bien pratique. Pour ma part, et il s’agit là d’un avis personnel, je ne suis pas convaincu par le 21:9 bien qu’il peut s’avérer extrêmement utile lors du visionnage de vidéos ou lorsqu’on utilise le smartphone pour jouer. Un autre point est le côté brillant, qui devient très vite sale.

En effet, les traces de doigts se voient beaucoup plus facilement sur ce genre de surface. Cela rend également le smartphone très glissant, vu le prix il vaut mieux éviter. On regrette par ailleurs qu’un étuis en silicone ne soit pas fournit avec le smartphone directement. A part ces quelques points, le smartphone est un vrai bijou de technologie.

Il est extrêmement fluide, il ne se laisse pas impressionner par les jeux, même les plus gourmands. Malgré tout cela, ce n’est pas l’aspect qui le plus impressionné, j’ai été particulièrement par le multimédia et surtout ce que propose Sony dans sa surcouche !

Soyez le premier à laisser un commentaire commenter "Test : Sony Xperia 1II."

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.