Test : TP-Link Archer C5400X, le routeur qui en jette.

Installation / Configuration.

Les huit antennes se positionnent très facilement sur leur connecteurs d’origine, il suffit de les placer et de pousser un peu afin qu’elles se clippent dans leur logement.

Un voyant d’état situé en haut du routeur est blanc fixe lorsque le routeur fonctionne normalement, rouge lorsque la connexion Internet est perdue, orange lorsque Wi-Fi est désactivé et blanc clignotant lors de la mise à jour du microprogramme. Il est possible d’éteindre totalement ou à certaines heures ces leds.  La face avant du routeur contient les boutons WPS, Wi-Fi On / Off et LED On / Off, ainsi que deux ports USB 3.0 sur le côté droit. A l’arrière, les ports LAN, un bouton d’alimentation, une prise d’alimentation et un bouton de réinitialisation.

Pour une installation basique, le seul smartphone fait très bien le travail avec l’application TP-Link Tether de la marque, le menu et les paramétrages sont très clairs et intuitifs. Si vous choisissez une configuration plus pointue, il vous faudra alors un pc connecté en wifi, car la seule adresse IP ne fonctionnera pas sur votre réseau.

Vous vous adresserez à votre routeur avec l’adresse tplink.wifi.net et vous aurez accès à la configuration expert, offrant tout ce qu’un routeur moderne peut proposer comme ajustements. Il y a même la possibilité de configurer très facilement OpenVPN solution logicielle libre vous permettant de créer votre réseau privé virtuel.

Tout le reste est à l’avenant, les transferts de ports, la sécurité, votre DNS ou celui proposé par TP-link,  il n’y a aucune difficulté à entrer dans ces paramètres et au cas ou vous avez un doute consultez l’aide proposée, concise et clair et en français.

Pour ceux qui bénéficient d’une connexion ADSL l’Archer C5400X remplacera plus qu’avantageusement la box basique (très) fournie par votre FAI. Pour les autres le mode Mode Point d’accès sera activé, un câble réseau en lieu et place du câble internet.

Le routeur dispose de 8 ports LAN dont deux peuvent être configurés pour l’agrégation de liaisons afin de fournir des vitesses allant jusqu’à 2 Go/s pour les périphériques NAS compatibles connectés au routeur.

Deux port USB 3.0 complètent la connectique et offrent la possibilité d’une liaison par le net afin d’avoir accès au fichiers présents sur les supports branchés. Rien de plus facile! Vous pourrez aussi partager une imprimante pour le réseau local afin que chaque membre du réseau puisse imprimer aisément.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.