Test : TP-Link RE650, un répéteur WiFi pour la maison.

Test / Utilisation.

Déballage et premier branchement.

La boite du TP-Link RE650 est soignée, l’appareil bien protégé, c’est maintenant devenu monnaie courante et ne mérite pas de s’y attarder plus longtemps.

La première prise en main est satisfaisante, le TP-Link RE650 dégage de bonnes sensations. Les finitions sont bonnes, l’apparence très agréable et les antennes mobiles lui donnent un aspect assez sympa. On dirait qu’il nous accueille les bras ouverts. Bon ok il en a 4 mais c’est sympa quand même.

Première étape, le branchement sur la prise à proximité du routeur (box internet ou autre). Je m’exécute.
J’attends quelques secondes que la LED Power soit fixe.

Première option, plus rapide, le bouton WPS.

On appuie sur le gros bouton rond, la LED RE (WPS) va se mettre à clignoter. Il ne reste plus qu’à appuyer, dans les 2 minutes, sur le bouton WPS du routeur ou de la box (si disponible évidemment) et l’association va se faire. Les LED vont alors devenir fixes.

Deuxième option, moins rapide mais très facile, l’interface Web.

Il suffit de se connecter manuellement sur le réseau wifi ouvert émis par le RE650 « TP-Link … » (le SSID est indiqué sur l’étiquette) et se rendre sur la page internet « tplinkrepeater.net » (votre navigateur va automatiquement être redirigé vers l’interface du RE650).
A ce moment l’assistant rentre en jeu et vous demande de personnaliser le mot de passe d’administration. Vient ensuite la sélection du réseau Wifi de votre box et la saisie de la clef wifi de celui-ci. Il suffit de valider ces étapes et l’association sera faite.
Il y a quelques options de paramétrage comme la possibilité de masquer les SSID des bandes 2.4 ou 5 GHz ou personnaliser le nom des réseaux. A vous de voir si vous en avez l’utilité.
A la fin de cette étape, le RE650 va redémarrer et il faudra vous connecter au nouveau réseau Wifi que vous venez de créer. Terminé.

La troisième option est celle du smartphone qui est quasi identique à la précédente :

Il faudra connecter votre smartphone au réseau wifi du répéteur, lancer l’application TP-Link Tether et suivre l’assistant qui est équivalent à l’interface Web.

Dans tous les cas, à la fin du paramétrage, il vous suffit de débrancher le RE650 et le brancher à l’endroit qui vous convient en vous aidant du voyant de qualité du signal reçu.

Test.

Ce modèle a été testé entre deux appartements, un situé au RDC et l’autre au deuxième étage. Après tout, ona trouvé que pour une fois ca serait bien de faire profiter les voisins de nos produits en tests. Et oui on est comme ca chez Planet Sans fil. Et puis sic ertains veulent se faire un peu d’argent de poche en partageant leur connexion 😉

J’ai pu aisément positionner le RE650 à l’aide du voyant et malgré un signal relativement moyen, j’ai pu facilement me connecter sur une Chromecast et utiliser Netflix en HD.
La navigation internet est stable et le débit constant. C’est un excellent appareil qui répond parfaitement au besoin d’extension du signal.

Personnellement je regrette de ne pouvoir personnaliser le mot de passe en mode répéteur. Cela m’aurait permis de créer un réseau invité sans avoir à diffuser ma clef wifi.
Mais est-ce vraiment son rôle ?

À propos de l'auteur

Lionel G.
Lionel fait partie de notre équipe depuis plusieurs années. Il apporte son expertise et ses compétences pour la rédaction des divers tests. Issu du monde de l'informatique, ce gestionnaire réseau d'entreprise n'a de cesse de découvrir et s'intéresser à toutes les dernières nouveautés et pas seulement au cœur même de l'informatique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.