Test : Tribit XSound Go, l’enceinte étanche.

Installation / Configuration.

Pour bien démarrer le test, nous avons commencé par recharger au maximum la batterie de 4400 mAh grâce au câble fourni et un chargeur de 2A type smartphone. Le connecteur, situé à l’arrière de la petite enceinte, est protégé par un cache permettant une certaine étanchéité. Un voyant sera allumé en violet au dessus de l’enceinte, entre le bouton alimentation et Bluetooth, pour prévenir de la charge en cours. Il s’éteindra lorsque la batterie sera chargée. Nous sommes parés pour le test !

 

Test / Utilisation.

Matériel utilisé.

Pour tester cette enceinte portable, nous utiliserons un Smartphone Android Xiaomi Pocophone F1 avec des fichiers audio FLAC, MP3 et un abonnement Deezer pour du Streaming. Nous veillerons au débit de la connexion de données pour ne pas pâtir d’une qualité de Streaming donnant un mauvais résultat audio.

Utilisation.

Revenons sur la prise en main de l’enceinte pour mettre en avant sa compacité puisqu’elle tient bien dans la main. D’ailleurs, le revêtement avec un caoutchouc assez rigide et sa grille avant, où trône le logo Tribit, donne une impression de grande qualité d’assemblage.

Sur la partie supérieure de l’enceinte on retrouve donc le bouton marche/arrêt, le voyant d’état, le bouton bluetooth, un petit trou qui semble être le microphone puis 3 autres boutons lecture, moins et plus. Les 2 derniers sont bien entendu pour le volume. On notera sur l’arrière, à côté du connecteur micro usv, la présence d’une prise jack marquée AUX pour connecter une source externe (comme un lecteur MP3). Le voyant d’état sera bleu fixe lorsque l’enceinte est allumée, bleu clignotante lors de l’association bluetooth, rouge  lorsque la batterie deviendra faible et violet lors de la recharge.

L’association Bluetooth au téléphone est assez facile. Il suffit de mettre l’enceinte en mode appairage en maintenant le Bluetooth enfoncé jusqu’à ce que le voyant clignote rapidement. Il suffira de rechercher sur le smartphone le périphérique bluetooth « Tribit XSound Go ». On notera que le retour d’étant fonctionne et remontera donc le statut de la batterie de l’enceinte. Dans les détails Bluetooth, nous avons bien la confirmation que l’enceinte peut servir de kit mains libres pour les appels.

Nous allons pouvoir maintenant vérifier le rendu audio de cette enceinte en utilisant nos fichiers sources et le streaming. Pas de réelle surprise à ce niveau là. Le rendu audio est de très bonne qualité, la plage de fréquence ne laisse pas apparaître de déformations du son et autant les graves que les aigus sont présents. Côté volume, le son se propage bien dans une pièce de 30 m².

Par contre, si l’on monte le son autour de 80% et supérieur, on atteint, comme sur la quasi totalité des enceintes de ce format. De fait, le point de déformation du son et de saturation des basses. L’effet « Boom Boom » devient alors très désagréable et l’enceinte vibre plus qu’elle ne fait sortir du son.

Avec un volume plus autour des 30 / 60 %, l’enceinte fait très correctement le travail. Cependant, elle semble manqué de basses lorsque le volume est en dessous de 30% mais sur la plage d’utilisation décrite plus haut, c’est simplement très bon.

Par ailleurs, nous avons également testé le mode mains libres. et nous n’avons pas été déçu sans être non plus surpris du résultat. En effet, le petit microphone au sommet de l’enceinte n’est pas d’une superbe qualité mais dépannera très bien pour partager une communication au coin d’une table entre amis. On notera par contre qu’il n’y a pas d’écho ; il doit s’agir d’un simple micro monodirectionnel dirigé vers le haut donc non sujet à récupérer le son produit par les enceintes.

L’autonomie de cette enceinte sur la première phase de test sera descendue à 70 % en 5 heures d’utilisation et on devrait donc ne pas être loin des 24 heures annoncées par le constructeur. Ainsi nous avons mesuré à 22 heures le temps  où l’enceinte s’est arrêtée avec un volume autour des 30%. Le voyant rouge d’alimentation apparaît tôt, il s’est allumé lorsque la batterie était à 20% et pourtant elle est encore restée allumée plus de 4 heures. Par contre, ce qui est un peu plus embêtant ce sont les 4h30 qui seront nécessaires pour la recharge complète de l’enceinte. Il faudra donc anticiper son utilisation.

L’enceinte est à la norme IPX7 c’est par dire par définition : « Protégé contre les effets de l’immersion, c’est-à-dire un bain de 30 minimum à une profondeur maximum d’un mètre ». Nous n’avons pas joué à l’immergé dans l’eau mais elle a malheureusement passé la nuit dehors oubliée sur la table de jardin sur les belles journées ensoleillées de mi février et à donc quand même pris l’humidité de la matinée.
Après cette épisode, nous n’avons pas remarqué de différence dans le fonctionnement et il nous semble que c’est ce que nous attendrons du terme « étanche » pour une enceinte nomade.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.