Attention, les enceintes connectées pourraient nous attaquer avec des sons nuisibles.

Enceinte audio Yamaha WX-010

La vulnérabilité des objets connectés devient un sujet de plus en plus important. A l’occasion de la conférence sur la sécurité  à Las Vegas ce dimanche (Def Con), Matt Wixey, chercheur en sécurité chez PricewaterhouseCoopers a fait une présentation qui surprend.

Dans cette époque connectée, l’idée qu’une attaque informatique peut venir de n’importe où est de plus en plus présente. De fait, désormais, smartphone, tablette, ordinateur portable, objets connectés ne sont plus à l’abri. Matt Wixey, chercheur en sécurité chez PricewaterhouseCoopers, en a encore fait la démonstration.

Les enceintes connectées, une arme qui peut apporter des nuisances à l’homme.

Dans l’une de ses expériences, Wixey a pu prendre le contrôle d’enceintes connectées. Après quoi, il leur a fait émettre des sons qui pourraient « causer des dommages physiques, harceler des individus ou perturber les grandes organisations ».

Des sons qui pourraient être audibles ou inaudibles. Par ailleurs, Matt Wixey a souligné qu’il pourrait être possible de faire fondre les composants (du moins en partie) présents dans l’enceinte connectée. Ce qui la rendrait dès lors inutilisable.

Nuisibles en plus d’être des espions.

Une démonstration qui remet une fois de plus en question l’usage et la sécurité des produits connectés. Ainsi, il y a tout de même de quoi s’inquiéter.  D’autant que souvenez-vous courant du mois dernier, une autre histoire avait été mise à jour. Celle que les enceintes connectées intégrant l’Assistant Google nous espionnaient sans même que nous n’ayons introduit de demande de « commande ».

Si certains d’entre vous ont manqué cette information, nous les invitons à relire notre news baptisée : Shuuutttt….Google Assistant vous écoute !.

Une information qui avait été dévoilée suite à une enquête faite par les journalistes belges de la VRT.

 

 

Soyez le premier à laisser un commentaire commenter "Attention, les enceintes connectées pourraient nous attaquer avec des sons nuisibles."

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.