Test : PLANTRONICS Voyager 8200 UC.

Test / Utilisation.

Utilisation.

Port du casque :

Premièrement, on ne peut pas dire qu’il soit léger. Cependant, après 3h d’écoute je n’ai pas ressenti de gêne au niveau des cervicales.
Il s’agit en revanche d’un modèle fermé qui permet un niveau d’isolation élevé. Ce type de produit peut engendrer de légères douleurs sur l’avant des oreilles, ou au niveau de la mâchoire. Étant sensible, ceci a été mon cas. Dès lors, j’ai fait une pause de 15mn  après 3h de port.

Positionnement/Qualité des boutons :

Les boutons sont de bonnes qualités et idéalement positionnés. en effet, ceux-ci tombent sous les doigts. Par ailleurs, chaque coté du casque à son rôle à jouer. Ainsi, l’écouteur droit est plutôt dédié aux fonctions téléphoniques alors que le gauche plutôt aux fonctions musicales.

Présentation et fonctionnalités :

Sur écouteur DROIT :

  • interrupteur Power : il tombe sous le pouce est s’actionne facilement. « Bas » pour éteindre, « Haut » pour allumer le Bluetooth.
  • prise micro-usb : utilisée pour la charge de l’appareil, elle est bien située sur le bas de l’écouteur.
  • prise mini jack 3.5mm : positionnéé juste à côté de la prise micro-usb, elle est où elle doit être. Rien à dire.
  • commandes téléphonie : Le choix a été porté sur un gros bouton circulaire pour décrocher/raccrocher. On ne peut pas se tromper et c’est très bien.
    Je rappelle qu’il s’agit d’un casque orienté Professionnels et qu’il faut donc être réactif.
  • bouton coupe micro (secret) : d’une couleur rouge, qui apporte quelque chose esthétiquement, il est également bien positionné pour couper rapidement le micro ou le réactiver pendant une conversation. Il tombe sous le pouce.
  • micro à annulation de bruit : situé sur la face avant du casque à proximité de la bouche.

Sur écouteur GAUCHE :

  • molette volume : excellent choix sur la molette circulaire équipée de petits picots pour faciliter l’accroche. Le réglage du son est simple et réactif. Rien à redire de ce côté.
  • commandes de la musique : les ingénieurs ont choisi un large bouton circulaire pour les fonctions Avance/Retour équipé d’un petit bouton central pour les fonctions Play/Pause. C’est intuitif et on ne réfléchit pas à l’utilisation.
  • bouton d’activation d’annulation de bruit : l’interrupteur à 3 positions permet de désactiver ou doser l’effet d’annulation.
    Le terme choisi est un peu fort, j’aurais plutôt opté pour réduction mais on va aborder ce sujet plus bas.
  • micro à annulation de bruit (vent) : situé sur la face avant du casque à proximité de la bouche, comme pour l’oreille droite.

Autres fonctionnalités :

  • Détection de portée du casque : un capteur de pression détecte que l’on retire le casque et arrête la musique ou coupe le micro en cas de conversation téléphonique. Tout se réactive à la remise sur la tête. Bon point pour cette fonctionnalité qui simplifie la vie.
  • Compatible avec la plateforme de gestion de parc matériel Manager Pro. Très utile pour suivre un parc matériel dans le cas d’un centre d’appel par exemple.
  • Secret dynamique : cette fonction détecte si l’on parle lorsque la fonction Secret est activée. Si c’est le cas, une alerte vocale nous prévient pour éviter de partir sur un monologue 🙂
  • Triple connectivité : le casque peut se connecter à 3 sources simultanées comme un PC, un smartphone et une tablette par exemple. Il switch alors automatiquement en fonction de la source du son.  Il n’y a pas de possibilité de switcher manuellement.
    Ce système risque de poser problème en cas de notifications régulières sur le PC par exemple, la musique s’arrête alors le temps de la notification et reprend seule. Trop de notifications deviendront irritantes. A voir sur du plus long terme et en fonction des mises à jour des firmwares.
  • SoundGuard (protection audition) : cette fonction se règle à partir de l’application et permet de réguler l’utilisation pour protéger son audition. On indique alors la limite de décibels et temps d’utilisation pour être alerté par le casque en cas de dépassement.

Réducteur de bruit (ANC) :

  • Mode Désactivé :
    La fonction OpenMic permet de mixer le son ambiant (capté par les micros) avec la musique pour, par exemple, entendre le téléphone fixe sonner ou son boss arriver 😉
  • Niveau moyen :
    En fonction du besoin, on peut limiter la puissance de filtration sonore. Ce mode laissera passer une plus large bande de fréquences que le mode élevé.
  • Niveau élevé :
    Vous en avez marre d’entendre les nanas piaffer ou les collègues se disputer au téléphone. Ce mode est fait pour vous.
    Plus sérieusement, il filtre la majorité des bruits ambiants plutôt situés dans les basses fréquences.
    On ressent donc une sensation d’isolement assez efficace pour apprécier la musique même à bas volume.  Ce mode est d’autant plus impressionnant lorsqu’on passe directement de « désactivé » à « élevé ».

Qualité d’écoute :

  • En Musique :  Bien évidemment la qualité n’est pas la même lorsque le mode ANC (annulation du bruit) est actif ou non.
    • AVEC ANC : J’ai été très impressionné par la profondeur et la résonance des basses. On sent les vibrations résonner en nous mais dans le bon sens du terme. Un peu comme au cinéma lors de la présentation du système Dolby truc. Moi j’adore. D’autant que les aiguës et médiums ne sont pas négligés. Je suis assez séduit par la qualité sonore dans un contexte d’écoute musicale.
    • SANS ANC : Les basses sont forcément un peu moins présentes mais restent très correctes. Il faut forcément trouver un compromis si l’on ne veut pas se couper de son environnement. Ce compromis se fait surtout dans les basses.
  • En Téléphonie : J’ai un peu moins apprécié le son lors des conversations téléphoniques. Il existe néanmoins un mode Voix HD, activable par l’application, qui permet d’utiliser la large bande des fréquences et améliorer fortement la qualité au détriment de l’autonomie. L’opérateur doit toutefois prendre en charge cette fonctionnalité.

Application PLT HUB (Android/iPhone) :

Ne nous cachons rien, le design est moche mais va à l’essentiel.

Les fonctions sont facilement activables et les explications très claires. Un bon point pour le côté didactique.
La mise à jour du firmware est intuitive. Certaines fonctions nécessitent le redémarrage du casque (changement de langue, mises à jour).

Portée du signal :

Portée Bluetooth classe 1 annoncée 30 m.
Cet élément varie bien sûr selon la configuration de la pièce.
Dans un environnement de bureaux avec quelques cloisons comptez plutôt une quinzaine de mètres.

Autonomie :

Annoncée 24h. Dans mon cas, environ 20h.
Temps de recharge : 3h pour une charge complète.
Batterie non remplaçable Lithium-ion.

 

À propos de l'auteur

Lionel G.
Lionel fait partie de notre équipe depuis plusieurs années. Il apporte son expertise et ses compétences pour la rédaction des divers tests. Issu du monde de l'informatique, ce gestionnaire réseau d'entreprise n'a de cesse de découvrir et s'intéresser à toutes les dernières nouveautés et pas seulement au cœur même de l'informatique.

Soyez le premier à laisser un commentaire commenter "Test : PLANTRONICS Voyager 8200 UC."

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.