Test : Caméra TP-Link TAPO C200.

Alors, à partir de cet écran, qui sera le même que celui sur lequel j’arriverai plus tard en relançant l’application, j’ai alors la possibilité de :

En haut à droite : (ok ok je sais mon t-shirt n’est pas repassé… effet du confinement sûrement :/ )

  • Configurer la caméra (engrenage) :
    • Nom (avec réglage réseau Wifi, indication de la force du signal, adresse IP, Version du firmware)
    • Emplacement
    • Fuseau horaire
    • Rotation de la caméra (si fixée à l’envers)
    • LED allumée ou éteinte
    • Alerte et détection
      • Détection de mouvement
      • Notification
      • Activation de l’alarme (lumineuse et sonore)
      • Réglage de la sensibilité
      • Possibilité de définir une zone de détection particulière
    • Paramètre de la carte Micro SD si présente (qui me donnera accès à la programmation par agenda)
    • Réglages avancés
      • Compte de la caméra pour un accès tier (société de sécurité par exemple)
      • Correction de la distortion
      • Réglage des informations affichées à l’écran (en OSD)
      • Mode confidentiel (qui permet de couper la fonction d’enregistrement)
      • Fréquence lumineuse (50Hz, 60Hz ou Auto)
      • Diagnostics (pour échange avec le support technique en cas de problème)
      • Correction de rotation et inclinaison (recherche des butées)
    • Redémarrage automatique à 3 heure du matin pour améliorer les performances
  • Passage en mode Jour ou Nuit (lumière infrarouge 850nm, portée environ 9 mètres) – Icone juste à gauche de l’engrenage
  • Choix de la qualité (HQ 1080 ou LQ) – Icone HQ

Barre centrale (petite barre située entre le live et la zone des fonctionnalités) :

  • Visualisation de plusieurs caméras (8 pages de 4 caméras)

  • Prendre une photo du live (icône appareil photo)
  • Enregistrer le flux vidéo sur le tel (icône caméra)
  • Ajuster le volume de la caméra (icône haut-parleur)
  • Passer la vidéo live en plein écran (icône plein écran)

Zone des fonctionnalités :

  • Parler (passe en mode interphone)
  • Faire un panoramique & inclinaison
    • Possibilité de piloter la caméra dans les 2 axes

    • Ronde horizontale qui permet de faire, comme son nom l’indique, une ronde sur un plan horizontal
    • Ronde verticale, idem mais vertical
    • « Marquer la position » qui permet de mémoriser la position visualisée (par exemple Porte d’entrée)

  • Appel vocal (passe en mode téléphone)
  • Passer en mode confidentiel (permet de couper la vidéo et micro de la caméra et possibilité de pouvoir enregistrer)
  • Activer ou désactiver l’alarme
  • Lecture et mémoire
    • Possibilité de lecture du contenu de la carte Micro SD (si insérée) ou lire les vidéo enregistrées dans la caméra
      Un flux de 4mn25 pèse environ 26Mo en MP4

Test / Utilisation.

Prise en main.

Une fois les différentes options configurée, nous avons pu « prendre en main » cette caméra et tester son efficacité. Ainsi, première constatation, la caméra permet de couvrir une large superficie grâce  à sa tête rotative et motorisée. Par ailleurs, sa motorisation est pour le moins silencieuse et discrète. Il sera presque possible de faire pivoter la caméra sans qu’une personne présente dans la pièce qui fait un peu de bruit ne l’entende.

La fonction qui permet de définir une zone de surveillance et l’activation d’une alerte nous a séduit et semble pour le moins efficace. En revanche, le haut-parleur de la caméra est trop faible selon nous. Au point que pour le mode alerte, il risque de ne pas vraiment faire peur à un intrus potentiel.  Et c’est bien dommage. En revanche, la qualité d’image permettra de distinguer facilement les détails d’un visage à plusieurs mètres.

Un mode nuit efficace.

Mode vision nocturne dans le noir le plus total

Présent de nos jours sur pratiquement toutes les caméra de ce gabarit, la Caméra TP-Link TAPO C200 est elle aussi dotée d’un mode nuit. Un mode nuit assez efficace annoncé avec une bonne visibilité jusqu’à 5 ou 6 mètres. En outre, après test, il permet de voir jusqu’à 9 mètres environ.

Par ailleurs, il semblerait en effet que TP-Link a opté pour un bon capteur infrarouge pour permettre une bonne visibilité nocturne sur cette caméra.

Une application pour smartphone bien finie.

Alors, sur ce type de produit, souvent la différence entre un produit et un autre se joue souvent sur l’application fournie. De fait, si celle-ci n’est pas assez ergonomique ou instable, l’expérience client ne sera pas au top. Sur ce point, il semblerait que TP-Link y ait pensé. Effectivement, l’interface de l’application Android est très réussie et intuitive. Un bon point pour s’approprier toutes les fonctions rapidement.

Toutefois, je regrette l’absence de Widget qui permettrait de passer rapidement en mode confidentialité ou en mode départ de la maison pour activer la détection de mouvement. Bref, cela aurait apporté un plus indéniable à la caméra. D’autant que finalement, cela ne doit pas être très compliqué à intégrer.

À propos de l'auteur

Lionel G.
Lionel fait partie de notre équipe depuis plusieurs années. Il apporte son expertise et ses compétences pour la rédaction des divers tests. Issu du monde de l'informatique, ce gestionnaire réseau d'entreprise n'a de cesse de découvrir et s'intéresser à toutes les dernières nouveautés et pas seulement au cœur même de l'informatique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.