Google Meet tente de profiter de la période covid-19 !

Google Meet

Avec le confinement mis en place dans plusieurs pays en Europe et partout dans le monde, la vidéoconférence n’a jamais été aussi prisée. Si Zoom, HouseParty et Microsoft Team ont été très réactif sue ce segment, Google tente de revenir à niveau avec Google Meet. Et ce en intégrant de nouvelles fonctionnalités.

#restezchezvous, tel est le mot d’ordre dans tous les pays touchés par le coronavirus. En Europe, ils sont nombreux à avoir opté une période de confinement des citoyens pour combattre la pandémie du covid-19.

Alors, de nouveaux modes de communication ont vu le jour.

Nouveau ? Pas vraiment. En effet, la visioconférence existe depuis plus de 10 ans, voire plus. Cependant, jusqu’ici, seuls les professionnels (et encore) s’en servaient. Le particulier s’en servait plus lors de séjour en vacances à l’étranger ou quand les membres de la famille étaient loin.

Mais avec le confinement, nous sommes de plus en plus à utiliser des solutions de visioconférence à plusieurs. Les plus connus sont Zoom et Microsoft Teams pour le milieu professionnel. Houseparty pour le grand public.

Bref, les chiffres de téléchargement ont explosé pour ces applications et services. Fort de ce constat, Google a décidé de réagir en mettant à jour son application Google Meet.

Google Meet communiqué à 16 en même temps.

De fait, une des grosses mises à jour intéressantes est celle du nombre de participants. Ainsi, auparavant, l’application ne permettait d’afficher que 4 participants. Désormais, Google Meet permettra l’affichage de pas moins de 16 participants en mode grille. Une fonction très appréciée notamment par les utilisateurs de Zoom et de HousePArty.

Il suffit d’ailleurs de voir les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux pour s’en rendre compte. Par ailleurs, autre fonction intéressante, l’intégration de l’application dans GMAIL. En outre, selon l’entreprise, son application sera également en mesure d’améliorer la qualité de la vidéo, de filtrer les bruits de fond ambiant. Les programmeurs annoncent pouvoir filtrer les bruits tels que le bruit des touches d’un clavier, de portes qui s’ouvrent et se ferment.

De plus, durant une période de six mois, il sera possible aux utilisateurs d’utiliser le service payant des appels longue distance. Un service payant en temps normal et proposé aux services professionnels.

 

Soyez le premier à laisser un commentaire commenter "Google Meet tente de profiter de la période covid-19 !"

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.