Test : TP-LINK RE450, comment étendre son réseau WiFi.

Test / Utilisation.

Matériel utilisé.

Le module RE450 va être utilisé dans un couloir situé à l’autre extrémité de la maison de plein pied par rapport au point d’accès principal du Wi-Fi. Le point d’accès Wi-Fi principal est fourni par une routeur Synology AC1900 double band.

En outre, nous utiliserons un ordinateur sous Windows 10 avec module WiFi Atheros AR5BWB222 (module a/g/n dual band), une tablette Huawei MediaPad T2 également compatible 2.4/5 GHz et enfin un smartphone Asus ZenPhone toujours dual band.

Installation.

Ainsi, nous avons commencé par brancher le répéteur TP-LINK RE450 sur sa prise. Les 3 antennes ont été déployées. Notre ordinateur a pu trouver sans problème le SSID « TP-LINK_Extender2.4/5GHz » pour s’y connecter. Ensuite, l’étape suivante a consisté à accéder à l’interface web du répéteur  TP-LINK RE450 pour en faire la configuration.

Un nom DNS est attribué au répéteur et il suffit de naviguer vers l’adresse http://tplinkrepeater.net pour accéder à l’interface. Après authentification, on rentre dans le vif du sujet avec la recherche par l’adaptateur du réseau WiFi principal. Par ailleurs, c’est la première surprise du test puisque je vois apparaitre des box ADSL Orange et Free de voisins que je n’avais jamais vu auparavant.

Aucun des 3 matériels utilisés pour le test ne peut les voir mais le répéteur TP-LINK RE450 capte le signal, certes faible mais tout de même. L’AP WiFi principal du foyer est bien entendu dans la liste. Ainsi, après avoir sélectionné la source pour chaque bande de fréquence (2.4 GHz et 5 GHz) on arrive sur la page où l’on va définir le SSID pour chaque bande de fréquence de notre répéteur.

Habituellement, j’utilise le même SSID que l’AP WiFi principal ce qui permet un roaming simplifié. En effet, il suffit de faire attention à ne pas mettre les différents modules sur le même canal. Ici, on va les différencier pour pouvoir mesurer l’apport du répéteur. Bref, après avoir validé la configuration, le produit redémarre.

L’installation est terminée.

Utilisation.

A côté du TP-LINK RE450, les 3 périphériques arrivent à accrocher le réseau WiFi sans problème donc c’est un bon point mais le test va très vite passé au cauchemar. En effet, autant la connexion au répéteur se passe bien, la puissance est au maximum, toutes les LEDs du boitier indiquent que tout fonctionne correctement, autant la connexion internet reste très instable et surtout très lente. Le site planet-sansfil.com va mettre près d’une minute à s’afficher sur la tablette contre moins de 5 secondes depuis le salon sur le point wifi principal. Le répéteur n’a donc aucune efficacité et le résultat lorsqu’il est éteint donc lorsque notre matériel est connecté au lointain réseau passe beaucoup mieux … Drôle de surprise …

Toutefois, il est important de comprendre ce qu’il se passe, il est anormal de ne pas pouvoir utilisé correctement ce produit sorti récemment. C’est en fouillant sur le site de TP-LINK qu’une piste est trouvée. En effet, un firmware  plus récent est disponible pour notre TP-LINK RE450.

Ainsi, il est toujours en version 1.0.0 mais la date est plus récente. Nous procédons donc à la mise à jour en espérant trouver un fonctionnement normal et le miracle opéra.

en effet, après le reboot du boitier, l’accès internet est aussi rapide via le répéteur que via le routeur. La connexion est stable et même après plusieurs semaines d’utilisation, cette stabilité et cette vitesse reste constante.

Ce nouveau firmware n’aura pas simplement rendu la vie au produit ! Il aura significativement améliorer l’interface du répéteur avec de nouvelles fonctions. En outre, des fonctions comme un graphique sur la qualité du signal ou une page résumant les différents éléments de connexion.

Effectivement, nous avons déjà testé d’autres produits concurrents mais aucun n’a eu cette stabilité ce qui reste l’avantage principal pour Monsieur Tout Le Monde.

Quelques points supplémentaires sont à préciser comme par exemple, la possibilité d’éteindre les LEDs bleues en face du produit la nuit via une plage horaire programmable. Il est aussi possible de programmer l’allumage et l’arrêt du produit via un programmateur en tenant compte du jour de la semaine et de l’heure.

Je terminerais le test avec une dernière option disponible dans l’interface qui est de transformer le répéteur WiFi en point d’accès simple. Pour cela, il suffit de relier le module RE450 via le câble RJ45 au routeur et c’est le module RE450 qui se chargera de propager le WiFi. Si votre maison est équipé en RJ45, vous pouvez également utiliser cette fonction de point d’accès pour étendre votre WiFi en utilisant le même SSID mais un canal différent.

Soyez le premier à laisser un commentaire commenter "Test : TP-LINK RE450, comment étendre son réseau WiFi."

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.