Yamaha intègre Qobuz dans ses produits audio connectés.

yamaha qobuz

Le géant de l’audio haute-fidélité annonce l’intégration du service de streaming Qobuz dans certains produits de sa gamme multiroom MusicCast.

Si la marque Sonos ce fut le premier à se lancer dans le multiroom audio il y a de cela déjà plus d’une dizaine d’années, on constate depuis une petite année que d’autres acteurs du marché de l’audio ce sont eux aussi intéressés à l’univers du multiroom.

C’est le cas notamment de Yamaha qui propose depuis peu une gamme complète de produits capables de faire du muletier ou et qui sont estampillés Yamaha MusicCast. Des produits audio de qualité qui hérite de l’expertise et de l’expérience du constructeur pour diffuser le son de votre Smartphone, de votre tablette ou de votre TV dans toutes les pièces de la maison.

Pour ce faire, Yamaha a opté pour à la fois du Wi-Fi, mais aussi du Bluetooth et propose une application maison compatible iOS et Android. Désormais, Yamaha ajoute une corde à son arc et offre à ses équipements une plus-value en leur offrant la possibilité d’accéder au service de streaming en ligne Qobuz.

Pour rappel ou pour ceux qui ne connaîtraient pas Qobuz, ce service en ligne offre la possibilité à ses utilisateurs d’écouter des morceaux de musique de tous genres et de tous styles en format LossLess, une définition audio qui tend à supprimer tout bruit ou perturbation brefs vous l’aurez compris pour écouter vos morceaux préférés dans un sont le plus pur possible.

Yamaha annonce pour le moment l’intégration de Qobuz sur neuf amplificateurs Home Cinema à savoir les RX-V481/581/681/781 et les RX-A660/860/1060/2060/3060 et deux passerelles MusicCast WXA-50 et WXC-50.

La mise à jour se fera en toute transparence via l’application proposée par Yamaha à ses clients.  Bien évidemment, il faudra souscrire à un compte client sur le site de Qobuz pour profiter de ses titres audio en hi-Res.

 

Soyez le premier à laisser un commentaire commenter "Yamaha intègre Qobuz dans ses produits audio connectés."

Laisser un commentaire