Test : Surface Pro 4 (après une longue période d’utilisation).

Test / Utilisation.

J’utilise donc ma surface surtout dans les transports en commun pour regarder des films ou travailler un peu sans prendre trop de place sur la tablette du train et un premier constat se présente. L’écran est magnifique mais au moindre rayon de soleil je n’y vois plus rien, certes la luminosité s’adapte au mieux. Mais parfois lors de scènes sombres impossible de continuer de regarder et j’attends donc que le train se place mieux vis à vis du soleil.

Autre défaut, il n’y a qu’un port USB (3.0) donc pas de stick usb en même temps que la souris ,j’ai donc acheté une souris Bluetooth de la même marque, la facture augmente encore un peu.
Heureusement pour charger la surface il y a le connecteur dédié et magnétique ce qui est des plus pratique et Microsoft a pensé à rajouter un port USB sur le bloc d’alimentation, qui ne sert qu’à l’alimentation.

Point de vue sans fil nous avons ici du wifi ac compatible a/b/g/n et du bleutooth 4.0. Le wifi lui est plus que correcte la ou mon smartphone se retrouve en 4G ma surface capte encore le wifi.
Pas de 4G pour nous européens mais en utilisant la fonction point d’accès de votre smartphone ça fonctionne très bien, attention votre Surface est en Wifi  et risque alors de télécharger des mis a jour garder donc l’œil ouvert.

Le clavier lui est illuminé et se compose de touches de type mécanique. Il est accompagné d’un touchpad des plus précis et en plus quand on referme le clavier, il fait office de protection pour l’écran. Un vrai travail fini mais pour 149,99€ le clavier c’est le service minimum.

La batterie a une autonomie correcte qui avoisine les 4 heures.

En mode film, je détache le clavier et alors mon petit netbook bascule en mode tablette et c’est rapide ça ne freeze pas quand je rebranche le clavier, il est guidé par un système aimanté qui évite de devoir chercher sa position exacte sur la surface.
Personnellement j’utilise mes doigts au lieux du stylet fournis, mais pour les puristes il a pas mal de fonctionnalités sympathiques et on sait changer les “mines” ou “pointes” pour les plus graphistes d’entre nous.

Microsoft a opté pour un port Mini Display ce qui n’est pas vraiment commun, ce qui m’étonne c’est sur le dock que nous avons en plus c’est aussi du Mini Display, je trouve qu’ils auraient pu au minimum mettre du Display port standard. Avec un adaptateur cela fonctionne nickel, à acheter séparément.

Le dock lui permet de rajouter deux port USB en façade et encore deux a l’arrière ainsi que un port Ethernet et audio; le dock a son propre connecteur.

Il y a des concurrents à la surface Pro , Samsung a sorti son Galaxy book, le Lenovo X1 qui lui embarque un pico projecteur, mais cela reste dans le même budget et si c’est pour dépenser ce budget autant rester à l’original.
Une alternative reste le Asus transformer Mini T102HA qui lui est sacrément moins cher, mais les caractéristiques techniques sont bien en dessous de celles de la surface.

surface pro 4 Surface Pro 4 Surface Pro 4

Soyez le premier à laisser un commentaire commenter "Test : Surface Pro 4 (après une longue période d’utilisation)."

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des données de statistiques et permettre le partage de pages sur les réseaux sociaux. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer