T-Mobile a dépensé près de 8 milliards de dollars pour finalement mettre son réseau à égalité avec Verizon et AT&T.

t-mobile

L’opérateur américain a en effet mis le prix fort pour acquérir pas moins de 1500 licences sans fil. Des licenses sur le spectre américain des 600MHz. Une gamme de fréquences qui s’est libérée il  y a quelques années. Et ce, avec l’abandon aux états unis des TV dites traditionnelles.

En effet, il y a quelques années à l’annonce de l’abandon de cette gamme de fréquences, plusieurs acteurs du marché de la connectivité, opérateurs mobiles et fixes, mais aussi des grands groupes comme Google ont vu la une nouvelle possibilité pour déployer un nouveau réseau.

Mais pourquoi cette gamme de fréquences ?

Comme pour la gamme de fréquences des 700MHz, cette gamme des 600MHz offre l’avantage aux opérateurs d’avoir une portée relativement importante et qui plus est, le passage des ondes au travers des murs et autres structures de matière est assez positif.

Une aubaine donc pour des opérateurs mobiles comme T-Mobile. Cet achat de licences vise notamment à rattraper Verizon et AT&T. En effet, ces deux opérateurs ont réalisé de gros investissements dans le spectre dans la gamme 700MHz – qui a des propriétés similaires – il y a des années, et ils ont pu l’utiliser pour construire des réseaux LTE puissants à l’échelle nationale.

Dès lors, même si T-Mobile est monté en puissance en tant qu’opérateur, il lui est encore difficile de fournir une connectivité aussi sûre que celle que Verizon et AT & T peuvent offrir.

Un nouveau réseau, mais pas pour tout de suite.

Avec cet achat, T-Mobile a la possibilité de commencer à changer cela de manière importante. Toutefois, l’opérateur devra s’armer de patience ! En effet, T-Mobile ne peut pas simplement basculer son réseau du jour au lendemain.

Le spectre qu’il a acheté est actuellement utilisé par les télédiffuseurs, et cela pourrait perdurer jusqu’à début 2020. En outre, il existe une autre contrainte technique pour T-Mobile. Les smartphones actuels ne sont pas encore équipés pour supporter la gamme de fréquences des 600 MHz.

Pas de panique toutefois, Qualcomm, le plus grand fournisseur de modems de téléphones cellulaires, prépare de nouvelles puces pour le supporter.

 

Soyez le premier à laisser un commentaire commenter "T-Mobile a dépensé près de 8 milliards de dollars pour finalement mettre son réseau à égalité avec Verizon et AT&T."

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des données de statistiques et permettre le partage de pages sur les réseaux sociaux. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer