iPass : La moitié des entreprises suspecte leurs travailleurs mobiles d’avoir été victimes de piratage.

wifi hacking

iPass Inc., un fournisseur leader sur le marché mondial de la connectivité, a publié aujourd’hui son rapport sur la sécurité mobile 2018. Un rapport révélant que plus de la moitié (57 %) des entreprises suspectent leurs travailleurs mobiles d’avoir été victimes de piratage ou d’être à l’origine d’un problème de sécurité mobile au cours des 12 derniers mois.

Avec l’arrivée des technologies sans fil comme le Wi-Fi, de nouveau business model et modes de travail sont apparus. En effet, dans un premier temps le Wi-Fi a séduit le grand public à la maison. Toutefois, avec la chute du prix des pc Portable, l’arrivée des tablettes et des smartphones, le segment professionnel s’est mis lui aussi aux technologies sans fil.

Désormais, il est fréquent de voir des hommes d’affaires, des commerciaux connectés en terrasse ou dans le train avec leur pc portable et connectés à leur entreprise pour lire leur mail…

Du Wi-Fi qui ouvre notamment un nouveau mode de piratage plus fin et plus discret. Ainsi, iPass fournisseur de solutions hotspot lève le constat : 57 % des entreprises suspectent leurs travailleurs mobiles d’avoir été victimes de piratage.

Le fournisseur dresse par ailleurs le bilan :

Ainsi, de manière générale, 81 % des personnes interrogées ont déclaré avoir subi un incident de sécurité lié au Wi-Fi au cours des 12 derniers mois dans des cafés (62 %), qui sont les lieux les plus touchés. Ils sont suivis de près par les aéroports (60 %), les hôtels (52 %), puis viennent les gares (30 %), les centres d’exposition (26 %) et les avions (20 %).

« La compilation des réponses de 500 entreprises interrogées aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et en France a permis au rapport annuel iPass sur la sécurité mobile* d’indiquer de quelle manière les sociétés abordent le compromis entre la sécurité et le besoin de disposer d’une main-d’œuvre mobile ».

« On ne peut pas nier l’augmentation du nombre de menaces liées à la sécurité mobile. Bien qu’il soit formidable que les travailleurs mobiles puissent de plus en plus travailler depuis des lieux tels que des cafés, des hôtels et des aéroports. Toutefois,  il n’existe aucune garantie quant au fait que les points d’accès Wi-Fi soient entièrement sécurisés »,

déclare Raghu Konka, Vice-président chargé de l’ingénierie chez iPass.

« Compte tenu du grand nombre d’atteintes majeures à la sécurité survenues au cours des dernières années, il n’est pas surprenant que ce problème soit au cœur des préoccupations des responsables informatiques. Le dilemme demeure : comment garantir la sécurité des travailleurs mobiles tout en leur offrant la possibilité de pouvoir se connecter depuis n’importe quel lieu à l’aide de l’appareil de leur choix ? »

Source : Rapport iPass.

1 Commentaire on "iPass : La moitié des entreprises suspecte leurs travailleurs mobiles d’avoir été victimes de piratage."

  1. En ce moment les annonces catastrophes d’entreprises du web vont bon train… Après Facebook, ça continue…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.