Ericsson emprunte 250 millions d’euros pour développer la 5G.

Ericsson

Le géant des Télécom, Ericsson, a obtenu un crédit de 250 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement (BEI). Une somme qu’elle utilisera pour soutenir la recherche et le développement de la 5G.

Cette nouvelle levée de fonds de la part d’Ericsson fait suite à une autre levée de fonds faite il y a seulement six mois. Cette autre levée de fonds avait permis après signature, le prêt de 370 millions de dollars obtenu auprès d’autres bailleurs de fonds.

Avec ces nouveaux capitaux, le géant européen souhaite davantage développer ses solutions 5G. Toutefois, la marque doit faire face une concurrence solide. En effet, Ericsson n’est pas le seul à s’intéresser à la 5G en matière d’équipementier.

En effet, parmi ses concurrents les plus proches, Ericsson à Nokia, Huawei et ZTE. En outre ces concurrents ont également fait des levées de fonds pour le développement de leurs propres solutions 5G.

Des avancées 5G bien en marche.

Pour rappel, si vous suivez notre actualité, nous vous avions présenté la solution 5G de Huawei qui était présentée lors du MWC 2018 de Barcelone. Pour rappel, la marque avait mis en place avec Vodafone un réseau 5G aux alentours du salon qui permettait de couple son routeur 5G domestique et qui affichait un débit de 2Gbps.

En outre, la 5G est devenue un atout majeur pour bon nombre d’acteurs sur les solutions réseau. En effet, la 5G qui sera mise en place devrait proposer une plus-value certaine pour tout le monde. En premier pour les opérateurs qui pourront proposer de nouvelles formules DATA mobile et de nouveaux usages. Mais aussi à d’autres acteurs comme le secteur de l’automobile qui pourra intégrer des services au cœur de leur voiture.

Une manne financière donc énorme pour les développeurs de matériel réseau 5G.

Soyez le premier à laisser un commentaire commenter "Ericsson emprunte 250 millions d’euros pour développer la 5G."

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.