Apple, la pomme tomberait-elle de l’arbre ?

Apple office

Le géant américain vient de subir une semaine noire pour sa capitalisation et son chiffre d’affaires. En effet, suite à son annonce à la baisse de ses objectifs, l’action Apple a dégringolé en bourse. Ce qui lui a valu de perdre entre cette semaine et le 3 octobre 2018 pas moins de 452 millions de dollars. La pomme deviendrait-elle pourrie.

Alors que la marque avait annoncé l’année passée de bons résultats financiers, elle devait déjà faire face à un constat très clair. De fait, les ventes d’iPhone ont une fois de plus chuté. Évidemment, cela est passé en plus ou moins transparence grâce aux bénéfices engendrés grâce à l’augmentation du prix de vente de son dernier iPhone.

En effet, pour rappel, Apple a été l’année passée, le premier à proposer un smartphone dont le prix de vente dépassait les 1000€. Avec une époque de vaches maigres et de pouvoir d’achat au plus bas, sans parler du mouvement gilet jaune qui représente bien « la misère » qui s’accroit.

On pouvait donc se demander, mais que fait Apple ?

Sans doute que la marque avait senti le vent tourner et qu’elle a souhaité limiter ses pertes en proposant un iPhone plus cher. Oui, mais voilà, la marque doit désormais faire face non seulement à une récession du marché chinois, mais aussi à deux attaques de Qualcomm concernant des violations de brevet.

Il se peut d’ailleurs que ce soit une de ses interdictions mises en fonction en Chine qui ont fait chuter ses ventes d’iPhone. Et plus précisément sur les anciens modèles vendus moins cher. A noter que pour le coup, Qualcomm vient de mettre en marche aussi la même démarche en Allemagne. Une interdiction de plus donc qui devrait encore frapper Apple en Europe cette fois.

Une concurrence plus féroce !

Par ailleurs, Apple doit faire face également à la concurrence. En effet des géants asiatique comme Huawei ne cesse de monter en grade et séduit de plus en plus les utilisateurs de smartphone. Pour le moment Apple est encore quelque peu sauvé par le gouvernement américain suite aux frictions politiques entre les US et la Chine. En effet, les différentes interdictions qu’ont eu à faire ZTE et Huawei sont du pain béni pour Apple. Certains pensent même qu’il pourrait y avoir à la fois un enjeu politique, mais aussi économique avec un lobbying de la part des PRO Apple.

Place à la spéculation !

En effet, cette chute d’Apple laisse dire à certains analystes qu’il s’agit d’un signe annonçant la fin de l’âge d’or d’Apple. D’autres en revanche pensent que cet effondrement n’est que passager. Quoi qu’il en soit, l’ampleur de la chute est colossale.

 

Soyez le premier à laisser un commentaire commenter "Apple, la pomme tomberait-elle de l’arbre ?"

Laisser un commentaire