3 ans de prison pour vol de données Bluetooth.

C’est la sentence que vient de recevoir Thomas Beeckmann, un ingénieur allemand de 26 ans qui s’était fait arrêter en juin pour fraude à la carte bancaire via Bluetooth.



Les faits sont assez similaires au vol à la carte bancaire que la police a pu démanteler il y a plusieurs mois avec ces appareils qui étaient placés sur les distributeurs de billets de banque pour récupérer les numéros et codes de cartes de crédit.




Mais le mécanisme mis en place par Thomas Beeckmann était plus sophistiqué ! Le mécanisme était implanté au cœur même des lecteurs de cartes des magasins après le vol de ceux-ci. L’appareil était alors remplacé et contenait un module Bluetooth Class 1 qui était associé à un autre circuit imprimé.

Le principe consistait à enregistrer les données entrées lors de chaque lecture de carte, les stocker pour ensuite les enregistrer et les transmettre via Bluetooth.

Comme le lecteur de carte contenait un module Bluetooth de Class 1, il était facile pour les complices de Thomas Beeckmann de récupérer les données à distance en toute simplicité depuis leur voiture par exemple.

Soyez le premier à laisser un commentaire commenter "3 ans de prison pour vol de données Bluetooth."

Laisser un commentaire