2,48 milliards d’euros pour la 5G italienne !

5G

Bonne nouvelle pour le gouvernement italien qui vient de mettre « aux enchères » les licences d’exploitation pour la 5G sur les ondes italiennes. Un premier montant obtenu par les différents opérateurs mobiles opérant en Italie.

Comme pour la 3G et la 4G en leur temps, l’exploitation de la 5G sur le sol national nécessite des autorisations par l’état pour que les opérateurs puissent pleinement l’exploiter. Mais comment cela fonctionne ?

Vous ne le savez peut-être pas, mais pour exploiter une technologie sans fil mobile, il faut des autorisations, des licences. Ces licences  d’utilisation des bandes de fréquences sont propres pour chaque pays.

Et pour pouvoir exploiter ces fréquences, il faut l’autorisation du gouvernement national. Et ce quel que soit le pays. C’est le cas en France, mais aussi en Belgique, en Italie, aux États-Unis. Alors, l’arrivée d’une nouvelle technologie sans fil mobile est également une bouée d’oxygène financière pour l’état.

En effet, afin d’exploiter bande de fréquences, l’état met à disposition des licences que les différents opérateurs doivent acheter. La 5G n’échappe pas à cette règle et ce fut le cas pour la 3G et la 4G. Et la technologie est annoncée pour l’année prochaine. Du coup, les enchères pour l’achat de licences commencent à se concrétiser. C’est le cas notamment en Italie ou le gouvernement italien a fait son appel d’offres.

2,48 milliards d’euros obtenus pour une première séance de licences.

Dans un communiqué, le ministère du Développement économique du pays a déclaré que Telecom Italia, Vodafone Italia, Wind Tre, le nouveau venu Iliad et Fastweb de Swisscom avaient tous déposé leurs offres initiales. Ils seront autorisés à augmenter leurs offres jeudi 13 septembre.

Bloomberg a déclaré que Telecom Italia était le plus offrant. Ainsi, l’opérateur national, l’équivalent de France Télécom en France ou Proximus en Belgique a proposé la somme de 951 millions d’euros pour quatre blocs de spectre. L’opérateur Iliad quant à lui serait également prêt à sortir 749 millions d’euros et sa poche. De même, Vodafone Italia aurait proposé 716 millions d’euros.

Les licences devraient permettre l’exploitation des bandes de fréquences de 700 MHz et  de 694 MHz à 790 MHz et 26,5 MHz à 27,5 GHz.

 

Soyez le premier à laisser un commentaire commenter "2,48 milliards d’euros pour la 5G italienne !"

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.