2018, mauvaise année pour le segment du smartphone.

smartphone boutique

Strategy Analytics dresse le bilan pour l’année 2018 pour le marché du smartphone, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’est pas très bon. C’est ce qui ressort de leur analyse.

Alors que les constructeurs continuent à nous sortir des smartphones tous les ans. Aussi bien dans le haut de gamme que dans le moyen de gamme, cela n’a pas permis au secteur de voir ses chiffres chuter.

Crise économique mondiale, prudence sur les dépenses du ménage, absence de réelle innovation, les clients ne sont plus aussi friands de smartphones. Surtout quand il s’agit de le remplacer pour un nouveau.

Le marché mondial des smartphones a baissé pendant cinq trimestres consécutifs en raison de taux de remplacement plus longs, d’un manque de modèles wow et de vents contraires économiques souligne la directrice de Strategy Analytics, Linda Sui.

En effet, sur l’ensemble de l’année, les expéditions ont diminué de 5 % par rapport à l’année précédente pour s’établir à 1,43 milliard d’unités : au quatrième trimestre, elles ont diminué de 6 % pour atteindre 376 millions d’unités.

Tous les acteurs du marché sont impactés.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, tous les acteurs  du marché y ont perdu des plumes. Avec en tête Apple avec de ventes médiocres pour son iPhone. Ainsi, ce n’est pas moins une chute de 15% des ventes à laquelle Apple a dû faire face.

Une perte liée à une chute des ventes sur le marché asiatique des derniers iPhone XR, XS et XS Max, mais aussi à l’action en justice de Qualcomm concernant l’utilisation de brevets. Une action qui a purement et simplement empêché la vente de certains modèles dans certains pays.

Si Samsung reste premier revendeur de smartphone dans le monde, la marque coréenne à elle aussi perdu un peu en 2018. Notamment sur la guerre avec ses concurrents.

De fait, Huawei sort son épingle du jeu dans ce marché et a augmenté ses expéditions de 48 % pour atteindre 60,5 millions d’unités et, surtout, la croissance de 35 % en année pleine. Il faut dire que le constructeur met tous les atouts de son côté : smartphone haut de gamme toujours moins cher que la concurrence, une bonne communication, des bonnes relations avec les journalistes et du marketing bien ficelé.

Il se pourrait d’ailleurs selon Strategy Analytics que le constructeur chinois prenne la deuxième place du segment. Après le top trois, les places se stabilisent avec Oppo qui conserve sa quatrième place et Xiaomi qui poursuit son ascension.

 

Soyez le premier à laisser un commentaire commenter "2018, mauvaise année pour le segment du smartphone."

Laisser un commentaire